Menu
Connexion
10/06/2021

Que signifie la page " 404 Non trouvé " ?

C’est un problème connu de tous : vous cliquez sur un lien, mais une page blanche s’affiche avec le message « erreur 404 » ou encore « 404 non trouvé » (fichier introuvable) pour vous indiquer que la page est introuvable. Ce code d’erreur 404 est un code de statut HTTP, qui a été standardisé. Soit l’adresse n’existe plus, soit aucune redirection n’a été établie. Balo pour le SEO !

C’est le navigateur qui démarre une requête sur le serveur. Une fois que le message est transmis, le serveur Internet informe le visiteur si la requête a été traitée correctement, ou bien si une erreur est présente ou qu’une authentification reste nécessaire. Ainsi, le code de statut HTTP est une partie de la réponse transmise par le serveur Web, qui l’intègre systématiquement dans chaque en-tête de réponse HTTP. En ce qui concerne les liens qui mènent vers une page 404, ils sont appelés « liens morts » ou « liens brisés ».  Exposons les aspects importants d'un code erreur 404.

Comment sont générés les codes 404 ?

Généralement, le code 404 est affiché lorsque le contenu d’une page web a été supprimé ou transféré sur une autre URL. Le renvoi en code 4040 peut également être la cause de ce message d’erreur :

  • L’URL, ou son contenu dans le cas échéant (données ou images), ont été supprimés ou externalisés (sans que les liens internes du site Web aient été modifiés : Redirection 301 ou 302) ;
  • L’URL est défectueuse (inattention lors de la création ou lors de la re-conception), elle comprend un faux lien ou bien elle a été mal saisie dans la barre de navigation ;
  • Le serveur Web correspondant au site Web n’est pas opérationnel ou la connexion a été interrompue ;
  • Le nom de domaine du site visité ne peut pas être converti en une adresse IP dans le système de noms de domaines ;
  • Le nom de domaine n’existe plus.

Il arrive souvent que les liens morts restent sur le site car les administrateurs des pages Web concernées ne savent pas que le contenu des liens a été- supprimé ou déplacé. Ceci concerne avant tout les moteurs de recherche, car ils affichent régulièrement dans les résultats de recherche des sites Web qui ne sont plus disponibles en ligne (du moins pas avec l’URL indiqué). Ce cas de figure est fréquent avec les liens menant à des blogs ou des portails d’information, entre autres. Comme les administrateurs de sites Web ne vérifient pas systématiquement les liens externes, les liens morts ne sont pas toujours identifiés.

 

Les codes 404 peuvent influencer l’affichage du site Web

Lorsqu’un site Web comprend trop de codes 404, il est moins bien référencé parmi les résultats de Google, Bing et autres moteurs de recherche. Dès lors que les robots d’indexation des moteurs de recherche identifient un trop grand nombre de liens cassés avec un message d’erreur 404 sur un site Web, son référencement est pénalisé car ces erreurs sont attribuées à un manque de maintenance. Les liens morts ont donc un impact négatif sur le classement du site Web parmi les résultats de recherche, ce qui résulte en un nombre restreint de visiteurs. De plus, un site Web qui comprend des messages d’erreur 404 met la confiance et la patience des internautes à l’épreuve. Nombreux sont alors ceux qui préfèrent quitter le site Web.

 

Identifier les codes 404 sur son site Web

Il est donc essentiel pour tout administrateur de site d’éviter ces erreurs, aussi bien sur son propre site Web qu’en dirigeant le visiteur vers d’autres sites grâce à des liens externes. Pour veiller à cela, il existe de nombreux outils gratuits qui vous facilitent le travail. Nous vous proposons une sélection des trois outils les plus populaires :

  • Google Search Console (autrefois appelé « Google Webmaster Tools ») : si vous possédez un compte Google et que votre site Web y a été enregistré, le Google Search Console est une excellente solution. Les codes 404 détectés par les robots d’indexation de Google sont indiqués sur l’outil de Google et peuvent ainsi être détectés rapidement et corrigés. Cet outil propose d’autres fonctionnalités, par exemple la possibilité d’indiquer des erreurs dans le fichier robots.txt et d’analyser les statistiques de navigation et la fréquence à laquelle les robots d’indexation de Google ont visité votre site Web.
  • Dead Link Checker : le Dead Link Checker est un des outils le plus simple et rapide à manipuler pour vous aider à détecter les messages d’erreur 404, aussi bien internes qu’externes. Cette application Web vous permet d’intégrer simplement l’URL du site que vous souhaitez contrôler dans un champ de saisie et d’activer les vérifications. Vous avez le choix entre l’analyse de tout le site Web ou d’une page en particulier. L’application liste par la suite toutes les erreurs détectées avec le code de statut et l’URL.
  • W3C Link Checker : l’outil en ligne du World Wide Web Consortium (W3C) passe chaque page de votre site Web au peigne fin. Le processus de contrôle est plus long qu’avec les deux applications citées précédemment. Le site Web de W3C Link Checker fonctionne de manière semblable au Dead Link Checker. Il vous suffit de copier-coller le lien dans le champ de saisie et l’outil fait le reste du travail.

 

Créer une page 404

Avec certains CMS comme WordPress par exemple, Joomla ou encore Drupal, une page d’erreur 404 est automatiquement générée dès lors que l’URL d’un site ne peut être trouvée. Il s’agit là de pages standards d’affichage de l’erreur 404, qui manquent d’originalité dans leur design. Mais des extensions de CMS permettent souvent de les personnaliser individuellement. Si votre CMS ne propose pas cette fonction, ou que votre site Web est uniquement basé sur HTML ou PHP, la tâche sera plus difficile. Il vous restera à suivre les étapes suivantes :

  • À défaut d’avoir déjà une page 404, créez en une nouvelle (« 404.html » ou « 404.php ») dans le répertoire racine.
  • Ouvrez le fichier .htaccess (ou créez le fichier s’il est inexistant) et entrez « ErrorDocument 404 /404.html », puis sauvegardez. Ce code permet de générer la page 404.
  • Pour vérifier si tout a bien fonctionné, allez sur une page inexistante à partir de votre site Web. Le message d’erreur 404 devrait alors s’afficher.

 

Pourquoi créer sa propre page 404 ?

Une page 404 personnalisée et plus conviviale pour votre site Web est un avantage de taille, et ce pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, c’est un excellent moyen de vous assurer que vous ne perdez pas la confiance des visiteurs qui s’égarent sur votre site. Les internautes qui estiment qu’une telle page relève d’un manque de professionnalisme sont nombreux. Tandis que si vous personnalisez la page 404 de manière créative, cela montre que vous ne prenez pas ce type de bugs à la légère.

De plus, vous pouvez en profiter pour montrer d’où vient l’erreur. Si le contenu de la page a par exemple été supprimé, vous pouvez afficher la mention  « 410 Gone ». Une autre solution, un peu plus complexe à mettre en place, consiste à afficher le plan du site sur la page d’erreur ou encore de rediriger automatiquement le visiteur vers la page d’accueil de votre site Web. Il est également judicieux de rediriger les internautes vers les pages les plus pertinentes de votre site avec une redirection 301 si cela est permanent, en fonction des mots-clés qu’ils ont utilisé à partir de l’analyse de l’URL. Malgré les éléments manquants de votre site Web, vous pourrez ainsi inciter les utilisateurs à continuer leur navigation sur votre site.

Une approche créative de la page 404 permet d’éviter la déception des internautes et possède un fort potentiel. Il faut néanmoins que le style de cette page soit en accord avec le design de votre site Web. Son aspect visuel est un élément déterminant. Votre communication devra être quelque peu décalée et empreinte d’humour, afin que les visiteurs prennent cela avec le sourire. Vous trouverez de nombreuses sources d’inspiration et une sélection des meilleures pages 404 dans notre article sur les astuces pour une page 404 personnalisée et créative.

Regardez la notre ici notre exemple 🙂 => https://www.jag-conseil.com/404

 

La liste des autres codes HTTP

En informatique, le code HTTP (aussi appelé code d'état) permet de déterminer le résultat d'une requête ou d'indiquer une erreur au client. Ce code numérique est destiné aux traitements automatiques par les logiciels de client HTTP. Ces codes d'état ont été définis par la RFC 26161, en même temps que d’autres codes d'état, non normalisés mais très utilisés sur le Web. Ils ont été ensuite étendus par la RFC 72312.

Le premier chiffre du code d'état est utilisé pour spécifier une des cinq catégories de réponse (informations, succès, redirection, erreur client et erreur serveur).

Les codes les plus courants sont :

  • 200 : succès de la requête ;
  • 301 et 302 : redirection, respectivement permanente et temporaire ;
  • 401 : utilisateur non authentifié ;
  • 403 : accès refusé ;
  • 404 : page non trouvée ;
  • 500 et 503 : erreur serveur ;
  • 504 : le serveur n'a pas répondu.

Certains codes ne sont pas encore utilisés, mais sont prévus pour une utilisation future. D'autres codes n'entraînent aucun affichage spécifique pour l’utilisateur, mais sont sous-entendus (par exemple, les codes 200 ou 304, jamais vus par le client car ils concernent la majorité des requêtes réussies).

Audit Gratuit
Passez votre site en revue
Entrez votre site web ci-dessous
par Julien Gauthier
La newsletters
Une sélection d'articles rien que pour vous

Articles qui pourraient vous plaire

La newsletters
Une sélection d'articles rien que pour vous
Audit Gratuit
Passez votre site en revue
Entrez votre site web ci-dessous